• Accueil
  • > Dignitaires
  • > DE MDJWAEZI-HAMBU A IKONI, AZIRI ILAMISIRU, FONDATEUR DE FUNI HA AZIRI
( 1 février, 2014 )

DE MDJWAEZI-HAMBU A IKONI, AZIRI ILAMISIRU, FONDATEUR DE FUNI HA AZIRI

On remonte le cours de l’histoire. Un peu plus loin. Selon nos sages, c’est depuis Mdjwaezi, territoire du pays de Hambu, sous le règne d’un bedja issu de la famille Inya bamdro. Des hommes de ce bedja ont assassiné la sœur d’un des guerriers de ce pays, connu sous le nom d’Aziri Ilamisiru. Lui-même issu d’une famille des vizirs de Hambu. Aziri Ilamisiru d’une mère de Mdjwaezi et d’un père de Nkatsuni, village qui n’existe plus actuellement. Mais selon nos sages, Nkatsuni est l’ancien village de Mitsudje. Suite à l’assassinat de sa sœur, Aziri Ilamisiru promit de se venger contre le bedja, si ce dernier n’agit pas vis-à-vis à l’acte odieux des assaillants. Ce fut le cas. Le bedja n’eut pas agi. Aziri Ilamisiru quitta la cour de Mdjwaezi pour s’installer dans un lieu dit Yrovuni. Territoire qui se situe entre Mdjwaezi et Nkatsuni. Et sa présence dans cet emplacement effraya tous les habitants du pays de Hambu et personne n’osa y pénétrer. Vite, la nouvelle gagna tous les pays voisins, notamment le Bambao.

Par ailleurs, une femme de la ville d’Ikoni dans le pays de Bambao connue sous le nom de Mwa-Bedja, elle-même issue d’une famille royale, enfermée dans son arrogance, voulut se marier mais pas avec n’importe qui. Son préféré dut être un guerrier. Ce faisant après avoir appris cette nouvelle, elle partit à la conquête de cet homme. Elle se munit de quoi à manger, et se dirigea vers cet endroit redouté depuis la présence menaçante de Aziri Ilamisiru. Elle rejoignit l’homme qui terrorisait toute une région. Après un moment de tirade, ils se séduisirent. Puis Aziri Ilamisiru accepta de partir avec elle pour s’installer dans l’autre pays, le Bambao. Arrivé à Ikoni, au Sud-est de la ville, lieu où naquit Mwa-bedja, le couple s’installa. Après quelques années de mariage, ce duo mit au monde quatre enfants: Mlanao wa Aziri, Madi wa Aziri, Trambavu wa Aziri et Nyao wa Aziri. Cette dernière est la mère du Fe-uziwa, lui-même successeur de son oncle Mlanao au palais Kapviri-djewe, où siégèrent les rois de l’Inya matsa pirusa.

Malgré sa vieillesse, Aziri Ilamisiru ne voulut pas s’éloigner des activités villageoises qui se déroulèrent un peu plus loin de chez lui. C’est-à-dire « pvo shadju-matari ». Premier bangwe contemporain d’Ikoni, précédemment situé à Ypvingu-djuu. Mais contraint par l’âge, il se retira peu à peu du bangwe shadju situé au Nord-ouest de la ville. Ce fut ainsi qu’il céda aux ikoniens une partie de la cour, de sa résidence de Dahwa djini, pour une seconde place publique. Comme ça les manifestations vont se dérouler sous ses yeux. Cette place se trouve vers le Sud de sa résidence. Là, donc eut naissance le Bangwe Funi ha Aziri. La cour d’Aziri. N’est-il réservé dans cette place que les palabres uniquement. Les activités, les danses traditionnelles, comme le Sambi, le Mkizi-kongo… et autres. Les activités milanantsetiques s’y déroulent de même.

SAID YASSINE Said Ahmed

Ecrivain, traditionaliste

Pas de commentaires à “ DE MDJWAEZI-HAMBU A IKONI, AZIRI ILAMISIRU, FONDATEUR DE FUNI HA AZIRI ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|